My Hero Academia : 8 raisons pour lesquelles Tomura Shigaraki est le meilleur des méchants

90
My Hero Academia : 8 raisons pour lesquelles Tomura Shigaraki est le meilleur des méchants

My Hero Academia est rempli à ras bord d’antagonistes profonds et intéressants que les nombreux héros sont forcés de combattre à d’innombrables occasions. Des tragiques agents du chaos comme Dabi au Symbole du Mal lui-même, All For One. Mais parmi cette pléiade de méchants mémorables, il y en a un qui se distingue nettement plus que les autres, et ce n’est autre que Tomura Shigaraki.

Dès son introduction, cet étrange personnage aux pouvoirs en déclin s’est rapidement imposé comme l’un des méchants les plus intimidants, et il s’est encore amélioré au fil du temps en développant lentement son caractère. Aujourd’hui, alors que le manga approche de sa conclusion, il est important de souligner les nombreuses raisons pour lesquelles Shigaraki est le meilleur méchant de tout My Hero Academia.

8 Son histoire tragique est bien écrite

L’un des moments les plus sombres de la série

Tomura Shigaraki a été le leader de la Ligue des Méchants pendant de nombreuses années avant que les lecteurs ne puissent découvrir les origines de cet antagoniste emblématique. Et ils n’étaient pas prêts, car l’histoire de Shigaraki constitue l’un des moments les plus sombres de My Hero Academia, et l’auteur de la série, Kohei Horikoshi, a parfaitement tenu ses promesses.

Les abus de son père causés par l’absence de Nana Shimura, le meurtre accidentel de toute sa famille lorsque son Quirk de décomposition a été activé, et la manipulation cruelle de All For One. Tous ces éléments ont non seulement permis au public d’éprouver de l’empathie pour Shigaraki, mais ils sont également liés à l’un des principaux thèmes de la série : La société japonaise a une dépendance malsaine envers les Pro Heroes, et puisque personne ne l’a aidé lorsqu’il était au plus bas, Shigaraki cherche à remédier à ce problème.

7 – Sa personnalité est vraiment unique

Il est fou mais étrangement charismatique

Tomura Shigaraki sourit à Deku tout en le menaçant dans My Hero Academia.
Lorsqu’ils écrivent des méchants pour un anime ou un manga, beaucoup d’auteurs se concentrent beaucoup trop sur le pouvoir et les motivations, mais oublient d’écrire des personnalités intéressantes. Heureusement, ce n’est pas ce qui s’est passé avec Tomura Shigaraki ; c’est un personnage qui se sent vraiment déséquilibré tout en étant étonnamment sympathique.

Shigaraki est un personnage étrange mais unique qui n’hésite pas à jouer avec ses adversaires et à rire de leur misère, mais il a aussi un sens de l’honneur inattendu pour un méchant, surtout lorsqu’il s’agit de ses amis de la League of Villains. Il est extrêmement ambitieux et n’oublie jamais ses véritables objectifs. En fin de compte, Shigaraki est toujours un enfant dans l’âme, et on peut encore le voir de temps en temps lorsqu’il laisse tomber sa façade la plus tordue.

6… Son évolution est stupéfiante

L’un des personnages les mieux développés de la série

Lorsque Tomura Shigaraki a été introduit pour la première fois pendant l’arc U.S.J., la plupart des spectateurs l’ont trouvé étrange et quelque peu pathétique. Il ne semblait pas avoir beaucoup d’impact, surtout parce qu’il semblait n’être que le sous-fifre de All For One et pas grand-chose de plus. Mais cela a rapidement changé avec le temps, car il est devenu évident qu’il avait toujours été supposé être le méchant principal de My Hero Academia.

Shigaraki a connu une évolution importante tout au long de la série, causée par des événements à la fois positifs et négatifs. Il a accepté son passé, il a réalisé quels étaient ses véritables objectifs, son Quirk a évolué vers sa véritable forme, et sa personnalité a légèrement changé afin de s’adapter à son nouveau rôle de leader du Paranormal Liberation Front (Front de libération du paranormal). À la fin de la série, Shigaraki est devenu un méchant intimidant, capable de surpasser All For One lui-même.

5… Son design est incroyablement unique

Aucun autre méchant de manga ou de bande dessinée ne lui ressemble.

S’il est un domaine dans lequel Kohei Horikoshi se distingue en tant que mangaka, c’est bien celui de l’incroyable design de ses personnages. Dans son introduction, Tomura Shigaraki a immédiatement attiré l’attention du public avec son corps mal nourri et ses accessoires de main inquiétants, deux caractéristiques qui reflètent parfaitement son histoire et sa personnalité.

Mais l’apparence de Shigaraki n’a fait que s’améliorer avec le temps, puisqu’il a porté différents vêtements au fur et à mesure que son personnage se développait. Il est devenu extrêmement intimidant après avoir révélé le véritable potentiel de son Quirk, grâce à ses cheveux blancs, sa cape rouge et son expression déstabilisée. Enfin, il est devenu encore plus inquiétant lorsque son corps a évolué pour s’adapter à toutes ses nouvelles bizarreries. Il s’est en effet doté d’innombrables mains, bras et autres membres qui l’ont fait ressembler à un véritable monstre, tout en revenant à son design d’origine.

4 Ses pouvoirs sont très dangereux

La bizarrerie de la décomposition représente une véritable menace pour les héros

Dans un manga shonen d’action comme My Hero Academia, il est important que les principaux antagonistes aient des capacités puissantes qui leur permettent d’affronter le protagoniste principal. Dans le cas de Tomura Shigaraki, il possédait à l’origine le Quirk Decay, qui, comme son nom l’indique, lui permet de décomposer lentement tout ce qu’il touche. Bien que légèrement dangereux au début, il ne représentait pas une véritable menace pour tout le monde jusqu’à ce que Shigaraki accepte son existence et le fasse évoluer de sorte qu’il n’ait même pas besoin de toucher quelqu’un pour l’éliminer, la décomposition pouvant se propager à travers le sol.

Shigaraki a été responsable de la mort de nombreuses personnes à cause de ce nouveau pouvoir. De plus, il a hérité de la bizarrerie All For One de son mentor, ce qui signifie qu’il peut également utiliser de nombreuses autres bizarreries qui lui permettent de voler, de régénérer ses blessures et d’échanger des coups avec les héros les plus forts, comme Izuku Midoriya ou Endeavor. Mais la décomposition est restée son pouvoir préféré jusqu’à la fin, et pour cause. Après tout, cette bizarrerie correspondait parfaitement à sa mentalité et à son objectif principal : détruire tout et tout le monde.

3 – Sa relation complexe avec All For One

Shigaraki appréciait et méprisait à la fois son mentor

Tomura Shigaraki ne serait jamais devenu le méchant redouté qu’il était sans l’aide de All For One. Le symbole du mal l’a non seulement sauvé et a validé ses pensées négatives sur les Pro Heroes, mais il lui a aussi permis de devenir plus fort et a été en partie responsable de son évolution en tant que véritable menace pour la Société des Héros. Pendant la majeure partie de la série, Shigaraki a considéré All For One comme son mentor, à l’instar d’All Might pour Izuku.

Cependant, l’infâme méchant a toujours eu des arrière-pensées pour aider Shigaraki, et elles ont été lentement révélées : All For One avait besoin d’un nouveau corps à habiter pour voler One For All, et le jeune méchant était le sujet parfait pour cela, ce qui a conduit à d’innombrables années de manipulation. Lorsque Shigaraki a compris qu’All For One voulait effacer sa personnalité et sa conscience, il l’a immédiatement rejeté et a même commencé à en vouloir à son mentor. C’est une relation vraiment complexe et fascinante qui a donné plus de profondeur à chaque personnage.

2 – Il est le parfait faire-valoir d’Izuku Midoriya

Shigaraki et Deku sont les deux faces d’une même médaille

L’une des relations les plus intéressantes de My Hero Academia est celle entre Tomura Shigaraki et le protagoniste de la série, Izuku Midoriya. Ils ont toujours été censés être des pendants l’un de l’autre, même si cela n’était pas évident lorsque Shigaraki a été présenté pour la première fois. Comme indiqué précédemment, Shigaraki était censé devenir le prochain symbole du mal après All For One, de la même manière que Deku était censé devenir le prochain symbole de la paix après All Might.

Les liens intelligents ne s’arrêtent pas là, puisque Shigaraki devient lentement plus fort grâce à la torture psychologique, la manipulation et les altérations scientifiques, tandis que Deku devient plus fort grâce à son entraînement, sa discipline, son intelligence et l’aide de ses amis et de son mentor, deux méthodes complètement différentes pour atteindre un but similaire. Cependant, le fait que le jeune héros ait toujours considéré Shigaraki comme un égal et ait voulu sauver son âme jusqu’à la fin est vraiment inspirant, et c’est sans aucun doute l’une des intrigues les plus attachantes de toute la série.

1 Sa résolution était parfaite

La fin de Shigaraki était douce-amère mais attendue

Tout au long des derniers épisodes de la série, Deku est confronté à une question difficile : Doit-il tuer Tomura Shigaraki après tout ce qu’il a fait, ou son âme peut-elle être sauvée des griffes de All For One ? Cette question a été constamment soulevée pendant la Guerre Finale, et bien que les fans aient eu des réactions mitigées sur de nombreux points de l’arc, il est indéniable que l’histoire de Shigaraki a été parfaitement conclue.

Après un combat intense et épique contre Deku, All For One a pris possession du corps de Shigaraki une dernière fois, et le jeune héros a pu témoigner de toutes ses souffrances et de tout son bagage. Grâce à l’aide de ses nombreux amis et alliés, Izuku réussit à porter un dernier coup au méchant, à vaincre All For One et à libérer l’âme de Shigaraki. Bien que le manga My Hero Academia ne soit pas encore terminé, c’était la meilleure façon de conclure l’arc narratif de Tomura Shigaraki. Il a payé pour toutes ses mauvaises actions, mais il a également pu être sauvé de son agresseur.